L’Indonésie est la plus grande économie d’Asie du Sud-Est avec une population de près de 250 millions d’habitants répartie sur une chaîne de 17 000 îles et près de 2 000 000 km2. Le vaste archipel équatorial s’étend sur 5 000 kilomètres d’est en ouest, entre les océans Indien et Pacifique. Les plus grandes îles sont Sumatra, Java, Kalimantan (Bornéo indonésien), Sulawesi et la partie indonésienne de la Nouvelle-Guinée. Les îles sont montagneuses avec des forêts tropicales denses et certaines ont des volcans actifs. La capitale, Jakarta, compte plus de 10 million habitants.

L’Indonésie génère environ 170 000 tonnes de déchets par jour. Seulement 7,5% de ces déchets sont recyclés, 5% brûlés, 8,5% non gérés, 10% enterrés et 69% restants accumulés dans les décharges et les dépotoirs. Cela signifie que chaque jour environ 120 000 tonnes de déchets s’accumulent sur notre planète, cela peut remplir le fameux stade de football de Wembley à Londres une fois par semaine, et seulement 13 000 tonnes sont transformées en objets utiles.

L’Indonésie a un grave problème de déchets plastiques. Actuellement, le pays se classe juste derrière la Chine en ce qui concerne le déversement de déchets plastiques dans les océans du monde, on estime que 3,5 millions de tonnes de déchets plastiques sont jetés chaque année dans l’océan qui entoure l’Indonésie. Chaque jour, jusqu’à 200 tonnes de déchets principalement plastique, sont déversées sur les plages préférées des touristes à Bali, forçant les habitants à prendre des mesures drastiques pour les protéger.

Drowning in Waste Case Indonesia, Bali's Kuta Beach - WOIMA Corporation
Collecteurs de déchets utilisant un engin lourd pour nettoyer les déchets de plastique sur la plage de Kuta à Bali

La crise des déchets plastiques ne se limite pas à l’océan, elle a également touché les rivières indonésiennes. Quatre des rivières indonésiennes qui sont Brantas, Solo, Serayu et Progo figurent parmi les 20 rivières les plus polluées du monde. Les rivières remplis des déchets plastiques privent les communautés locales de leur source de nourriture et d’eau. Les rivières engorgées de déchets augmentent également le risque d’inondation qui serait dommageable pour les communautés environnantes.

En Indonésie, la plupart des plastiques sont non recyclables et non biodégradables, ce qui signifie qu’ils aboutissent généralement dans des décharges. La plus grande décharge en Indonésie est la décharge de Bantar Gebang à Jakarta. Plus de 900 camions y circulent et livrent plus de 5 000 tonnes de déchets solides chaque jour.

Ces décharges peuvent être dangereuses pour l’environnement car les déchets plastiques libèrent également des produits chimiques nocifs dans l’atmosphère. Le lixiviat en particulier filtrant à travers les décharges pollue le sol et les eaux souterraines lorsque des produits chimiques s’infiltrent dans le sol et finissent par se retrouver dans les rivières et les lacs. Les sites d’enfouissement émettent également du méthane, l’un des pires gaz à effet de serre, 25 fois plus puissant que le C02.

Scavengers at Sidoarjo garbage dump in East Java, Drowning in Waste case Indonesia - WOIMA Corporation
   Charognards à la décharge publique de Sidoarjo dans l’est de Java

L’Indonésie dispose d’une feuille de route pour la réalisation de l’objectif «2025 Propre-de-déchets Indonésie » Le gouvernement indonésien élabore et peaufine en permanence un plan afin de

  • réduire la production de déchets de 30%
  • traiter et gérer au moins 70% des déchets pour éviter leur mise en décharge

WOIMA a la solution idéale pour atteindre l’objectif «2025 Clean-from-Waste Indonesia». Nous avons développé une solution décentralisée de gestion des déchets et de production d’énergie appelée « économie circulaire de WOIMA» qui aide les pays émergents à faire face aux défis croissants auxquels ils sont confrontés en matière de déchets. L’économie circulaire de WOIMA recycle les déchets en matières premières et en énergie de la manière la plus efficace, en réduisant la quantité de déchets de plus de 95%. Les modèles d’économie circulaire de WOIMA, de taille petite à moyenne, sont distribués à proximité de l’endroit où les déchets sont générés, offrant ainsi d’importantes économies en termes de logistique des déchets et de distribution d’énergie, en plus de résoudre le problème des déchets.

Read more: Woima decentralized W2E power generation – case study Nairobi Kenya

Contact WOIMA, if you see yourself as collaboration partner in saving the planet. Ask more about turning waste into wellbeing with WOIMA Circular Economy Solutions.

WOIMA Corporation small logo web

www.woimacorporation.com / https://www.recomill.com/

WOIMA Social Media accounts


  WOIMA Youtube channel

LinkedIn logo Woima Corporation  WOIMA LinkedIn page

Twitter logo Woima Corporation   WOIMA Twitter page

Facebook logo Woima Corporation   WOIMA Facebook page